Création au Niger d’un Système National de Conseil Agricole

Le Conseil des Ministres s’est réuni  mercredi 2 Août, 2017 sous la Présidence de SE Issoufou Mahamadou, Président de la République, Chef de l’Etat.
le Conseil a adopté plusieurs projets de décret dont celui portant création d’un Système National de Conseil Agricole au Niger dénommé ‘’SNCA’’.
L’adoption de ce texte est le résultat d’une réflexion menée par le Haut Commissariat à l’Initiative 3N (les Nigériens Nourrissent les Nigériens), en relation avec les Ministères sectoriels concernés, en vue de la mise en place d’une Agence de Vulgarisation Agricole.
Ce projet de décret permettra, entre autres, de fédérer les dispositifs disparates du Conseil  Agricole sous le pilotage de l’Etat et de renforcer les nouveaux acteurs du Conseil Agricole.
Un autre projet de décret portant création, attributions, composition et fonctionnement du Comité d’Orientation Stratégique du Conseil Agricole, a été aussi approuvé par la réunion.
Selon le communiqué du Secrétariat Général du Gouvernement, publié à cet effet, l’article 5 du décret portant création du SNCA, en son alinéa 2, « a prévu, en ce qui concerne le cadre institutionnel de sa mise en œuvre, un Comité d’Orientation Stratégique (COS) dont les attributions, la composition et les règles de fonctionnement sont définies par décret pris en Conseil des Ministres ».
Un  projet  de décret portant création de l’Agence de Promotion du Conseil Agricole(APCA) a été adopté par le  Gouvernement. Cette Agence sera sous la forme d’un Etablissement Public  «doté de la personnalité morale et de l’autonomie financière. Elle est chargée de la mise en œuvre des dispositions du décret portant création du Système National de Conseil Agricole ».
Les Statuts de l’APCA ont été  adoptés par le Conseil.  L’article 11 du décret portant sa création, « précise que les attributions, la composition et les modalités de fonctionnement des organes d’administration et de gestion de l’Agence sont fixées dans les Statuts approuvés par décret pris en Conseil des Ministres ». Le présent projet de décret intervient pour satisfaire cette exigence.

 

ANP